Fils de Thibaud IV et de Marguerite de Bourbon, Thibaud V n'a que 15 ans à la mort de son père. Sa mère assure donc la régence trois années (1253-1256), avant de laisser son fils assurer seul la gestion du comté de Champagne et du royaume de Navarre. Cette période est marquée par le litige concernant la succession de Navarre. En 1235, Thibaud IV avait marié sa fille Blanche au fils du duc de Bretagne, la dot étant constituée par le royaume de Navarre dont Blanche devait entrer en possession à la mort de son père. Devenu duc de Bretagne, Jean Ier réclame à son beau-frère Thibaud V l'héritage navarrais pour sa femme. Le comte de Champagne refusant ce droit à sa demi-soeur, l'affaire est portée devant saint Louis. Celui-ci songe alors à donner sa fille Isabelle en mariage à Thibaud V pour renforcer les liens qui unissent la couronne à ce vassal, mais il exige d'abord que son futur gendre fasse la paix avec Jean Ier le Roux. Thibaud rachète à son beau-frère le droit que Blanche pouvait avoir sur la Navarre moyennant 3000 livres de rente et le litige est apaisé (1254).

Le mariage de Thibaud V avec Isabelle de France est célébré en 1255. Deuxième enfant de saint Louis et de Marguerite de Provence, Isabelle était née le 18 mars 1242. Devenu le gendre de saint Louis, Thibaud cultive d'étroites relations avec le roi de France qui aime tendrement le jeune couple. Proche conseiller de saint Louis, Thibaud V fréquente assiduement la cour de son beau-père et finit par acquérir, suivant l'exemple de ses propres vassaux, un hôtel à Paris, rue Saint-André-des-Arts.

Dans l'administration de son comté, Thibaud ne s'oppose nullement à la perte de certains privilèges, notamment lorsque saint Louis décide de veiller à la justice et à la monnaie sur les terres de Champagne.En 1269, Thibaud et Isabelle décident de suivre saint Louis en croisade. Avant son départ pour Tunis, le roi de France rédige de sa propre main ses Enseignements à ses enfants Philippe et Isabelle, série de conseils politiques et moraux, de réflexions du roi sur la Bible et les écrits des Pères de l'Eglise. Ayant rejoint son beau-père à Aigues-Mortes, Thibaud s'embarque avec l'armée royale le 1er juillet 1270. Durant le siège de Tunis, l'armée est décimée par le choléra, maladie qui n'épargne pas saint Louis qui succombe le 25 août.

 

Statue d'Isabelle de France
Poissy, collégiale Notre-Dame


Le roi et la reine de Navarre survivront peu de temps à saint Louis. Thibaud V décède à Trapani, en Sicile, le 4 décembre 1270 tandis qu'Isabelle meurt sur les îles d'Hyères le 23 avril 1271. Le couple ne laissant pas d'enfant, c'est Henri, frère cadet de Thibaud, qui hérite de la succession de Champagne. Rutebeuf, poète d'origine champenoise, a laissé une complainte sur la mort de Thibaud V (La complainte du roi de Navarre ).

D'après Guillaume de Nangis, les corps du roi et de la reine de Navarre rejoignirent le cortège funéraire de saint Louis. Le comte de Champagne avait disposé par testament que son corps serait inhumé dans l'église des Cordelières du Mont-Sainte-Catherine-lès-Provins et son coeur au couvent des Jacobins de la même ville. La ruine de l'église des cordelières durant la guerre de Cent Ans nous prive de tout renseignement sur le sépulcre qui abritait son corps et celui d'Isabelle. En revanche, le tombeau du coeur de Thibaud V est toujours conservé au couvent des cordelières de Provins.

 

 

Reliquaire-tour du coeur de Thibaud V, chapelle du couvent des cordelières de Provins. Champagne, dernier tiers du XIIIe siècle. Pierre avec traces de polychromie :

Au sommet, un bouton en cristal de roche laisse apercevoir un petit coeur de pierre. La partie inférieure présente sous des arcades six dominicains assis, matérialisant la prière continue que le couvent des Jacobins de Provins devait maintenir pour l'âme et la mémoire du comte décédé. Selon Xavier Dectot, ce monument, qui serait l'oeuvre du même artiste qui travailla pour le tombeau de Louis de France, fils de Louis IX, daterait de l'année 1275.

 

Arbre généalogique de la maison de Champagne