Pour une navigation optimale, choisissez Firefox !

L'EQUIPE
Ce site est conçu par le LAMOP, équipe associée au programme Corelpa financé par l'ANR.
En savoir plus

LES RESSOURCES
Médiévistes et Internet
Menestrel
Cartographie historique
The David Rumsey Historical Map Collection

A PARAITRE
Revue Lusitania Sacra un dossier consacré à la papauté d'Avignon  
Les Cahiers de Fanjeaux, n°45,
Jean XXII et le Midi, Toulouse, 2010.


 

Le LAMOP, l'ANR et Corelpa

Le programme Corelpa est financé par l'Agence Nationale de la Recherche. Il associe cinq partenaires institutionnels (le CIHAM, l'IRHT, l'EFR, Brepols Publisher et le LAMOP) coordonnés par Jacques Chiffoleau.

LAMOP est l'acronyme du Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, UMR 8589. Ses membres composant l'axe VI, l'Eglise corps social, ont eu l'occasion d'exposer leurs orientations de recherche lors de la Rencontre d'Avignon, les 15-17 juin 2007 : Hélène Millet, Christine Barralis et Véronique Julerot ont posé les critères d'évaluation de l'efficacité des lettres pontificales en matière bénéficiale. Pascal Montaubin a rendu compte de l'enregistrement des lettres papales à la chancellerie apostolique au XIIIe siècle à travers l'exemple de la politique bénéficiale dans la moitié nord de la France. Fabrice Delivré a interrogé la genèse d'un espace de l'administration pontificale au fil des registres de chancellerie (XIIIe-XIVe siècles). Emilie Rosenblieh a évalué l'efficacité judiciaire des suppliques à travers l'exemple du concile de Bâle (1431-1449).

Trois enquêtes sur l'efficacité

Trois enquêtes ont été menées de front dans le cadre des recherches de l'axe VI :

1) L'intervention des papes, essentiellement sous forme de bulles, est observée au moment de la création des églises collégiales. Anne Massoni-Hubert interroge : à partir de quand, par quels fondateurs et comment les papes sont-ils requis d'intervenir pour autoriser ou favoriser leur implantation ?
Les 29-30-31 octobre 2010, une vingtaine de chercheurs se sont rassemblés à Montpezat-de-Quercy pour évoquer 'Les interventions de la curie pontificale dans l'histoire des églises collégiales en France au Moyen Age'. Consultez > le site Collégiales

2) Véronique Julerot oriente les rencontres " devenir évêque " autour de l'efficacité des nominations pontificales. En France, entre le mode ordinaire de désignation (une " élection " par les chanoines de la cathédrale) et le mode extraordinaire (une nomination par le pape), la concurrence a été vive et l'aboutissement de la lutte incertaine jusqu'au concordat de Bologne (1516). Consultez > les ressources en ligne.

3) La figure du légat pontifical se place à la charnière entre les revendications des papes à disposer de certaines prérogatives de gouvernement et leurs capacités concrètes à les exercer. Pascal Montaubin a coorganisé un colloque international à Paris les 12-14 février 2008 posant le problème général de la délégation de pouvoir. Pour en savoir plus > ressources en ligne.

Une application pour la Recherche

Au-delà d'enquêtes thématiques, Hélène Millet a piloté la réalisation d'applications dédiées à l'exploration du corpus des lettres pontificales.

Les moyens mis au service du programme par l’ANR ont permis l’emploi sur 10 mois d’un ingénieur informaticien et sur 6 mois d’un post-doc en histoire médiévale. De plus, l’équipe s’est accrue de deux nouveaux membres, entrés au LAMOP dans l’axe « L’Eglise corps social » : Thierry Pécout et Dominique Iogna-Prat. Ce dernier a pris la relève d’Hélène Millet pour la direction du programme à son départ à la retraite début 2010. Enfin, Georges-Xavier Blary, nouvel ingénieur base de données au LAMOP, assure le suivi des applications informatiques.

Le programme prévoyait de mettre à profit ce renfort en personnel pour réaliser des travaux spécifiques en vue d’étudier l’efficacité de la grâce pontificale. Il s’agissait de mettre en relations deux bases de données complémentaires : la base documentaire Ut per litteras apostolicas et la base prosopographique des Fasti Ecclesiae Gallicanae. Le répertoire des notables diocésains véhiculé par cette dernière permet en effet de repérer quelles sont celles des grâces pontificales en matière bénéficiale qui ont sorties leur effet. Dans un premier temps, l’ingénieur informaticien devait réaliser la partie technique de mise en relation ; dans un second temps, le médiéviste devait mettre à profit les nouvelles fonctionnalités pour effectuer des études de cas.

Les travaux réalisés par Stéphane Raux, l’ingénieur informaticien employé de nov. 2007 à sept. 2008, n’ont pas correspondu à ce projet. En effet, lorsque l'accord de consortium fut enfin conclu, l’ingénieur était parvenu au bout de son contrat. En remplacement, Stéphane Raux a procédé à la refonte du code source de la base de données Fasti Ecclesiae Gallicanae et à divers aménagements du logiciel en vue du cumul des données diocésaines.

De même, il a fallu réorienter les recherches devant être menées par le médiéviste. Les compétences en géomatique de Hugues Labarthe l’ont conduit à proposer la modélisation, le développement et l'administration d'un Système d'Information Géographique. Il a conçu et administre le site histoiredebulles.net au bénéfice duquel Hugo Meunier est enfin venu travailler en élargissant le corpus des données collectées et analysées.